jeudi 29 mai 2014

Projet Tolérance et Respect


« Lorsque nous rêvons seuls, nous ne faisons que rêver. Rêver à plusieurs et c'est le début de la réalité »   Martin Luther King

Il a suffi d'une rencontre autour de la création et de l'art, dans l'atelier-galerie Sabela à Corcelles-près-Concise, lors du vernissage de l'artiste peintre Albeiro Sarria de Neuchâtel, pour que deux enseignantes, qui ne se connaissaient pas, Mme Lysiane Golay de Concise et Mme Sonia Colliard de Grandson, lancent, inspirées, l'idée de faire un projet avec l'artiste et leurs classes. Ce qui n'était qu'un rêve est devenu un véritable défi.

Albeiro Sarria
Premier atelier avec les enfants début mai.

A l'école Henri Dès dans la classe de 1ère-2ème de Lysiane, dès que l'artiste originaire de Colombie se présente, les enfants parlent déjà de Luciano, leur ancien camarade de classe parti là-bas l'an dernier. Liens très vite tissés aussi parce que certains connaissent ses livres ou ont déjà l'une de ses oeuvres colorées, Albeiro leur raconte qu'il avait leur âge, quand il a décidé de devenir artiste peintre. Avec persévérance, son rêve s'est réalisé. Il donne des ateliers sur ce thème dans les écoles pour pouvoir permettre aux enfants d'accéder à l'art et à l'éducation ici et ailleurs.

Projet

En une matinée chaque enfant fera sa propre peinture pendant que l'après-midi, à Grandson, les 11èmes de la classe de Sonia rencontreront eux aussi l'artiste pour leurs propres créations.

Déjà des questions ! Ils ne changeront pas ce qu'on a fait ? N'enlèveront pas ma fleur, mes coeurs ? Albeiro précise qu'il ne sait pas encore mais que leurs tableaux vont être complétés par l'autre classe pour continuer de les embellir et qu'ils feront de même lors du prochain atelier, en respectant les oeuvres des plus grands.

Pratique

L'artiste doté d'un grand charisme, amène progressivement  les enfants vers la tolérance et le respect de leurs propres talents et limites, vers le lâcher-prise nécessaire à ce projet en commun. Déjà le début du chemin pour l'acceptation de soi et de l'autre dans sa différence. Chemin de conquête sur soi qui sera sans doute vécu dans le temps différemment par chacun, petits ou grands.

Une matinée vite passée, autour des couleurs de villages imaginaires peuplés de rêves d'enfants, arbres, ponts, poissons, arc-en-ciel, fleurs, châteaux ...avec l'encouragement et les conseils avisés d'Albeiro qui prend le temps nécessaire pour que chacun, enseignantes comprises, puise dans ses ressources et termine, à son rythme, sa propre création dans un cadre bien défini. Fin de la matinée pour le partage, les enfants ont beaucoup aimé! Ils imaginent déjà, confiants, ce qu'eux-mêmes et les grands vont pouvoir ajouter sur les tableaux.

Le rêve ensemble a déjà commencé, la tolérance et le respect également.



Rencontre des artistes

L'échange de leurs toiles se fait à Grandson, une semaine plus tard, dans la classe des 11èmes. Ceux-ci ont préparé un accueil chaleureux à l'enseignante très touchée et aux enfants de Concise, tous excités à l'idée de rencontrer les grands.

Les œuvres des grands..
Beaucoup d'émotions, de bienveillance, d'écoute, de partage déjà, autour de chacun de leurs tableaux. Des petits parfois intimidés, pour quelques instants seulement, mais des grands aussi qui sont heureux de participer de plus en plus à ce projet qui devient maintenant réalité. Les petits émerveillés choisissent les oeuvres des plus grands et leur offrent ensuite leurs toiles. Se mettant à leur niveau, les grands respectent et admirent déjà ces plus jeunes qu'ils ont un jour été et qui s'éveillent au fond d'eux. Convivialité autour d'un verre de sirop et des gâteaux préparés par l'enseignante.
 
..chacun des plus jeunes choisit celle qui lui plaît, l'attire.

Déjà le moment de se quitter, un remerciement des petits qui veulent chanter leur chanson pour leur dire :  « A bientôt ! » L'après -midi, ils décident d'écrire une lettre, ils les trouvent gentils, les aiment tous beaucoup et veulent les inviter eux aussi. Et les grands, de leur côté, de savoir quand va-t-on les revoir ?

échanges..
Deuxième atelier dans les deux classes respectives le matin suivant

Pour embellir et finaliser l'oeuvre commune des deux talents associés, il y a plein d'idées, des craintes aussi, de ne pas abîmer, de ne pas décevoir peut-être. Certains se lancent tout de suite, d'autres réfléchissent et attendent encore mais chacun respecte la créativité de l'autre sous la supervision de leur artiste et de leur enseignante. Lors de l'exposition, ils auront chacun la surprise finale de leur propre tableau qu'ils garderont avec le souvenir de leurs vécus. Une expérience qui a déjà enlevé des préjugés, des peurs, créé des liens, des amitiés à venir peut-être et qui, on le pressent, ne se terminera pas là !

Un grand MERCI !

Aux petits et grands artistes qui nous montrent que la tolérance et le respect sont possibles, quel que soit l'âge, autour d'un rêve et d'un projet ensemble. Aux deux enseignantes d' avoir eu ce rêve et d'avoir tout fait pour le mettre en « oeuvres ». A l'artiste Albeiro Sarria d'avoir éveillé les dons innés des enfants pour l'émerveillement, la créativité et la tolérance. A l'Ecole du district de Grandson d'avoir permis la réalisation de ce beau projet qui ne peut qu'améliorer les compétences artistiques mais surtout humaines et sociales de nos enfants.

                         «  Le meilleur aboutissement de l'éducation est la tolérance »   Helen Keller

La question est peut-être de savoir, si nous adultes, accepterions que quelqu'un que nous ne connaissons pas ou à peine, touche ou transforme un tant soit peu, l'un de nos projets ou l'une de nos créations ? Cela demanderait sans doute bien plus d'une journée...A méditer...

«  Ca prend du temps de devenir un enfant »   Picasso

Venez nombreux admirer le partage de cette belle expérience humaine et artistique lors de l'exposition qui aura lieu, à Grandson, le 14 juin dans la salle de gymnastique de l'ancien collège de 11h à 16h.

 
Patricia Beuchat
Maman d'une élève de 2ème année

1 commentaire:

  1. un projet ki inclus les enfants pour les faire rever merite toutes les intentions

    RépondreSupprimer